23 janvier 2012

Un réviseur d'entreprises saisit la Commission juridique de la problématique d'une lettre de confort (comfort letter) adressée au commissaire et de l'importance de celle-ci en tant qu'élément soutenant l'hypothèse de continuité de la société.