L’Institut des Réviseurs d’Entreprises (IRE) assure la tenue et la mise à jour d’un registre public, dans lequel sont inscrits les personnes ou les entités ayant reçu la qualité de réviseur d’entreprises. Il s’agit d’un mandat délégué à l’IRE par le Collège de supervision des réviseurs d’entreprises. Les réviseurs d’entreprises sont responsables de l’exactitude  des données communiquées à l’IRE.

Toute personne peut consulter le registre public à tout moment sur le site web de l’IRE.

Aussi les contrôleurs et les entités d’audit  de pays tiers sont mentionnés dans le registre public de manière distincte.

Chaque réviseur d’entreprises personne physique, chaque cabinet de révision et chaque cabinet d’audit enregistré est identifié dans le registre public par un numéro personnel.

Seules les personnes physiques ou entités inscrites au registre public peuvent porter le titre de réviseur d’entreprises et exercer, par ou en vertu de la loi, toutes les missions révisorales.

 

Cherchez par catégorie

  • Réviseurs d'entreprises actifs
    Qui peuvent effectuer des missions révisorales
    Montrez la liste
  • Réviseurs d'entreprises temporairement empêchés
    Qui sont temporairement empêchés d'effectuer des missions révisorales pour des raisons d'incompatibilité telles que visées à l'article 29, § 2 de la loi du 7 décembre 2016
    Montrez la liste
  • Réviseurs d'entreprises actifs + temporairement empêchés
    Montrez la liste
  • Cabinets de révision
    Montrez la liste
  • Réseaux
    Montrez la liste
  • Contrôleurs légaux dans un Etat membre de l’UE
    Montrez la liste
  • Entités d'audit de pays tiers
    Montrez la liste

 

Autorités compétentes chargées de la supervision publique

 

Collège de supervision des réviseurs d'entreprises

La loi du 7 décembre 2016 a profondément réformé la supervision des réviseurs d’entreprises.

Cette réforme octroie une compétence centrale au Collège de supervision des réviseurs d’entreprises. Ce Collège doit veiller à la qualité des missions de contrôle des réviseurs.

En particulier, le Collège assume la responsabilité finale de:

  1. la supervision de l'octroi de la qualité de réviseur d'entreprises ainsi que de l'inscription, l'enregistrement, la tenue et la mise à jour du registre public;
  2. la supervision de la formation permanente;
  3. la supervision des systèmes de contrôle de qualité et
  4. de la surveillance du respect des obligations légales, règlementaires et normatives.

 

Commission des sanctions de la FSMA

La Commission des sanctions de la FSMA est l’organe compétent pour la prise de mesures ou amendes administratives en cas d’infraction aux dispositions légales, règlementaires et normatives applicables en matière de contrôle légal des comptes. Elle agit suite à une notification qui lui est adressée par le Collège.

 

Conseil supérieur des Professions économiques

Le Conseil supérieur des Professions économiques (CSPE) et le Ministre ayant l’Économie dans ses attributions ont la responsabilité finale de l’adoption des normes et recommandations professionnelles.

Le  Conseil supérieur des Professions économiques est chargé de l’approbation des normes et recommandations relatives à l’exécution des missions d’audit ou utiles à la mise en application de ces missions. Le Conseil supérieur délibère sur les projets de normes et de recommandations après avoir entendu les représentants de l’IRE et,le cas échéant, après avoir consulté le Collège.

 

 

Disclaimer : ​​​​​​​​​​​​les informations affichées, concernant les réviseurs d'entreprises personnes physiques et les cabinets de révision, sont les informations fournies et/ou mises à jour par ces derniers.​​