16 juin 2021

Le Collège de supervision des réviseurs d'entreprises (CSR) vient de publier son rapport annuel 2020. Malgré les difficultés liées à la crise du coronavirus, le Collège est parvenu en 2020 à garantir la continuité de ses activités afin de s’acquitter pleinement de sa mission légale.

Eu égard aux conditions de travail exceptionnelles et ardues auxquelles ont été confrontés les réviseurs d’entreprises et dans l’intérêt de la santé de tous,le Collège a décidé en 2020 de suspendre les contrôles de qualité pendant environ six mois. Ces inspections n’ont donc débuté qu’au cours du quatrième trimestre.

Les contrôles de qualité ont révélé que les réviseurs d’entreprises actifs en Belgique effectuent en général leur travail correctement, ce qui constitue un intérêt sociétal majeur pour tout utilisateur des informations financières.

En 2020, le Collège s’est notamment prononcé sur les activités professionnelles de 67 réviseurs d’entreprises et cabinets de révision dans le cadre de contrôles de qualité. Dans 23 de ces dossiers de contrôle de qualité, il s’agissait de réviseurs d’entreprises et de cabinets de révision effectuant des travaux d’audit auprès d’une ou de plusieurs entités d’intérêt public, telles que des sociétés cotées, des établissements de crédit ou des entreprises d’assurance. Dans le cadre de ces dossiers, le Collège a imposé 104 mesures. Les 44 autres dossiers de contrôle de qualité concernaient des réviseurs d’entreprises etcabinets de révision n’effectuant des travaux d’audit auprès d’aucune EIP. Dans le cadre de ces dossiers, le Collège a imposé 259 mesures.

Consultez ici l'annonce du rapport annuel

Consultez ici le rapport annuel 2020 du Collège

 

Peut également vous intéresser

Rapport annuel 2022 du CSR : défis pour 2023

Lieven Acke, réviseur d'entreprises

Rapport annuel 2022 du Collège de supervision des réviseurs d'entreprises

Aperçu des obligations administratives des réviseurs d’entreprises à l’égard de l’IRE et du CSR concernant la contribution aux frais de fonctionnement de l’IRE

Christophe D'hondt, chef de service IT & Comptabilité de l'IRE