16 juillet 2018

Communiqué de presse
13 juillet 2018
 
Suite au conseil des ministres de ce vendredi 13 juillet 2018, le Vice-Premier ministre Kris PEETERS, ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs, chargé du Commerce extérieur, a annoncé la fusion prochaine des 2 instituts regroupant les professions comptables et fiscales, l’IEC (Institut des Experts-Comptables et Conseillers Fiscaux) et l’IPCF (Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes Agréés). À cette occasion, le président de l’IRE (Institut des Réviseurs d’Entreprises), Thierry Dupont a souhaité réagir.

Une fusion attendue

Le président de l’IRE, Thierry Dupont, n’a pas hésité à manifester sa pleine satisfaction à l'annonce de la création du nouvel institut : « Nous nous réjouissons de cette fusion et nous avons hâte de pouvoir collaborer avec le nouvel institut regroupant l’ensemble des professionnels de la Comptabilité et de la Fiscalité afin de travailler sur des nouveaux projets dans l’intérêt de l’économie de notre pays. »

Pourquoi l’IRE ne s’est-il pas associé à cette fusion ?

Nous avons suivi ce projet de fusion de près et nous l’avons encouragé. Il existe toutefois une différence sensible entre le métier des réviseurs d’entreprises et celui des experts-comptables et des conseillers fiscaux. En effet, la mission principale du réviseur d’entreprises est le contrôle des comptes annuels, et cette mission doit être exercée au service de l’intérêt général. « En raison de cette différence fondamentale dans nos missions, qui impose aux réviseurs d’entreprises de respecter un cadre réglementaire et normatif spécifique et contraignant, en grande majorité imposé par l’Union Européenne et, qui prévoit, de surcroit, une supervision publique externe à la profession, une fusion entre nos instituts n’est, à l’heure actuelle, pas envisageable » souligne Thierry Dupont (IRE). Cependant, l’Institut des Réviseurs d’Entreprises poursuivra et renforcera ses collaborations avec le nouvel institut fusionné afin, non seulement, de servir l’intérêt général, mais également d’y représenter les intérêts de notre profession et de nos clients.

Un paysage économique belge redessiné

L’IRE (Institut des Réviseurs d’Entreprises) estime que la création d’un institut regroupant les
membres de l’IEC et de l’IPCF est logique et pleinement justifiée. Cette fusion engendrera
une nouvelle dynamique dans le paysage économique belge actuel. « L’intégration de ces
deux instituts sous une même coupole renforcera sensiblement les professions économiques,
lesquelles sont indispensables au bon fonctionnement de notre économie », a conclu Thierry
Dupont (IRE).

Contact presse

Marc Bihain – Secrétaire général
0475 25 23 97
 
Jan Laplasse -Chargé de communication
02 509 00 33 – 0485 70 25 34
 
Aurore Wuilmart -Attachée de communication
02 509 00 13 – 0471 01 03 85

Peut également vous intéresser

Communication 2023/07 : Transformations, fusions et scissions transfrontalières – modification du CSA

Avis 2023/03 : Mission du réviseur d'entreprises dans le cadre du contrôle des opérations de fusion et de scission de sociétés

Décision du CSPE après une procédure qui fut longue et difficile : refus d’approbation de la norme titres et irrecevabilité des normes transformation, fusions-scissions et dissolution