21 avril 2021

 

Le Collège de supervision des réviseurs d’entreprises (CSR) a lancé un marché public pour l’exécution de contrôles de qualité et d’autres missions d’inspection auprès de réviseurs d’entreprises n’effectuant pas de missions de contrôle auprès d’entités d’intérêt public (les «réviseurs d’entreprises non-EIP»).

La réaction a été très positive : 53 candidats ont répondu à l’appel d’offre, soit 40 % de plus que lors de la campagne précédente menée en 2018. Tous ont été désignés en tant qu’inspecteur le 6 avril 2021.

Étant donné qu'un plus grand nombre de réviseurs d'entreprises francophones ont présenté leur candidature, il y a maintenant un équilibre linguistique qui correspond plus ou moins au rôle linguistique des contrôles à effectuer (60,4% de candidats néerlandophones contre 39,6% de candidats francophones).

Le CSR apprécie la collaboration avec les inspecteurs et remercie tous les soumissionnaires au marché public :

« Tous  les inspecteurs sélectionnés  apporteront  une  contribution  positive  à  la  supervision  exercée  par  le Collège dans l’intérêt  général. La profession de réviseur d’entreprises, si importante d’un  point  de  vue sociétal, s’en verra continuellement renforcée ».

 

Plus d’info dans la Communication du CSR

 

Peut également vous intéresser

Rapport annuel 2022 du CSR : défis pour 2023

Lieven Acke, réviseur d'entreprises

Rapport annuel 2022 du Collège de supervision des réviseurs d'entreprises

Aperçu des obligations administratives des réviseurs d’entreprises à l’égard de l’IRE et du CSR concernant la contribution aux frais de fonctionnement de l’IRE

Christophe D'hondt, chef de service IT & Comptabilité de l'IRE