8 novembre 2021

Il existe, dans les SRL, un risque de discontinuité en cas d'actif net négatif ou lorsqu’elles ne sont pas en mesure de rembourser les dettes exigibles pendant au moins 12 mois. 

Néanmoins, un certain nombre de réviseurs d’entreprises demande automatiquement (d'office) à l'organe d’administration la preuve que la SRL sera en mesure de payer ses dettes exigibles pendant au moins les 12 prochains mois. 

La question se pose de savoir si les réviseurs d’entreprises doivent demander cette preuve automatiquement (d'office) ou seulement lorsqu’il existe des indicateurs/indices de discontinuité.

Peut également vous intéresser

Avis 2020/05 : Procédure obligeant à prendre des mesures en cas de faits graves et concordants susceptibles de compromettre la continuité

Avis 2019/06 : Application non automatique de l'art. 138 C. soc. en cas de diminution de l'actif net à moins de la moitié du capital

Communication 2015/02 : Projet de recommandation concernant les missions dans le cadre de la loi relative à la continuité des entreprises